CommeUnPro.com
Console de lumière et de couleurs
© Juin 2012 Cup Press

Console de lumière et de couleursPour Charly Bounan chaque création est une œuvre d'art. Ses consoles « technicolor » en sont le parfait exemple. Réalisées en altuglass©, ces meubles sont des pièces uniques, résultat d'une compétence et d'une technicité hors pair, c'est grâce à l'usage de diffusants insérés dans la masse que l'explosion de couleurs se produit. L'insertion de chaque plaque diffusante nécessite plus d'une dizaine d'heures de travail. Une performance qui donne aux consoles un aspect singulier, fort et fragile à la fois.
Le jeu de lumière qui se reflète et pénètre l'altuglass crée des ambiances colorées où l'ombre devient lumière.
Découvrez ces créations étonnantes au showroom 11, rue Bailly à Paris (3e).
Formations éco-responsables
© Juin 2012 Cup Press

Formations éco-responsablesSavoir-Faire et Découverte a pour objectif de faciliter l'accès aux savoir-faire artisanaux, artistiques et agricoles écologiquement responsables.

Découvrir, apprendre, pratiquer et tester des savoir-faire par vous-même comme la construction à ossature bois, les enduits naturels ou la construction en paille, c'est possible grâce au réseau Savoir-faire et découverte.
Plus de 200 artisans, agriculteurs et artistes proposent de découvrir et de partager leurs savoir-faire, dans le cadre de stages-découverte, de tests métiers et de formations-actions.
Le réseau s'appuie sur des professionnels passionnés, qui vivent de leur activité, ont la volonté de transmettre et s’engagent à respecter la charte du réseau. Leurs compétences techniques et pédagogiques sont validées.
Chaque participant peut faire évoluer ses pratiques professionnelles ou personnelles, ou préparer une reconversion professionnelle, dans le cadre d’une démarche éco-responsable. Pour en savoir plus : Savoir-faire et Découverte.
Vers des appareils autoalimentés
© Juin 2012 Cup Press

Vers des appareils autoalimentésLa Commission Electrotechnique Internationale (CEI ou IEC en anglais) vient de ratifier une nouvelle norme - ISO/IEC 14543-3-10 - pour les applications radio ultra basse consommation. Il s'agit de la première et unique norme radio également optimisée pour les solutions à récolte d'énergie (Energy Harvesting) et, donc, pour la technologie radio autoalimentée d'EnOcean. Associée aux profils d'équipement EnOcean (EEP) développés par l'Alliance EnOcean, cette norme internationale pose les fondements d'une technologie sans fil totalement intéropérable, ouverte et comparable aux normes Bluetooth et WiFi.

Cette nouvelle norme est destinée aux capteurs radio et aux réseaux de capteurs radio ultra basse consommation. Elle intègre également les réseaux de capteurs qui s'appuient sur l'Energy Harvesting pour puiser leur énergie dans leur environnement, que ce soit à partir de mouvements, de lumière ou de différences de température. Ce principe permet d'utiliser des systèmes de commande électronique qui fonctionnent indépendamment d'une alimentation externe. EnOcean GmbH, qui développe la technologie radio sans pile, est un pionnier du domaine. Depuis plus de dix ans, la société fabrique et commercialise des solutions de capteurs radio sans maintenance pour l'automatisation des bâtiments et les applications industrielles. Les produits basés sur la technologie EnOcean sont actuellement installés dans plus de 250 000 bâtiments à travers le monde. Pour en savoir plus : EnOcean.
L'étanchéité à l'air, un enjeu majeur
© Mai 2012 Cup Press

L'étanchéité à l'air, un enjeu majeurMaîtriser la perméabilité à l’air est un enjeu essentiel aussi bien pour l’habitat individuel que pour les bâtiments collectifs. La suppression des fuites d’air (contrôlée pour répondre à la RT 2012) garantit : une forte limitation de la consommation énergétique, des conditions de vie et d’hygiène de qualité et une protection de l’isolant. La mise en oeuvre, coté chaud (en parois verticales et rampant de toiture) d’une membrane pare-vapeur étanche à l’air, associée à un isolant, permet de réaliser une paroi isolée de qualité, assure l’étanchéité à la vapeur d’eau et évite la condensation dans l’épaisseur de l’isolant.
Soprema commercialise Sopravap® Kraft et Sopravap® Visio, deux pare-vapeur/frein-vapeur, à associer aux procédés d’isolation par l’intérieur destinés à l’isolation des parois verticales intérieures. Sopravap® Kraft est un écran pare-vapeur/frein-vapeur en kraft renforcé formé de deux couches de papier enfermant une grille en PEHD, il est extrêmement résistant à la déchirure. Quadrillé, il est plus facile à découper et à mettre en oeuvre pour les poseurs. Il peut se poser en toiture intérieure ou sur les murs intérieurs. Sopravap® Visio est un pare-vapeur/frein-vapeur translucide qui permet de vérifier la bonne présence de l’isolant. Il est formé d’un film polypropylène associé à un film polyéthylène. Il est disponible en grande largeur de 3 mètres et doté d’une très forte résistance aux clous et à la déchirure. Il est idéal en association avec l’isolant en ouate de cellulose. Ces pare-vapeur doivent être mis en oeuvre dans les règles de l’art pour assurer une continuité thermique et une étanchéité parfaite. De nombreux accessoires sont disponibles : adhésif hautes performances, manchettes d'étanchéité, mastic colle… Pour en savoir plus : Soprema.
Toujours en vogue, les douches à l'italienne
© Mai 2012 Cup Press

Toujours en vogue, les douches à l'italienneLes salles de bains sont de plus en plus ouvertes, dans la chambre, par exemple. L'esthétique est donc une caractéristique très recherchée, ce qui a fait la popularité des douches à l'italienne, en se passant d'un receveur. Souvent dans le même niveau que le sol, l'accès en est très facile, même pour les personnes âgées ou handicapées. Il n'y a plus de séparation entre le sol de la salle de bain et la douche. Les siphons se font également de plus en plus discrets, notamment sous forme de rigoles, totalement intégrées au carrelage. Avec sa gamme Advantix le fabricant Viega tient compte de ces tendances et présente sa nouvelle évacuation de douche extra-plate Advantix. Idéale pour la rénovation et d’une très faible hauteur entre 62 et 67 mm, elle convient parfaitement à l’installation de douches au niveau du sol. Les rigoles de douche Advantix et Advantix Basic de même que les siphons de coin en réalisation droite peuvent être complétés avec la nouvelle évacuation extra-plate. Les hauteurs de montage de 62 mm conviennent aux évacuations ponctuelles, celles de 66 mm aux siphons de coin et celles de 67 mm aux rigoles de douche. Malgré leur réalisation plate, ces nouveautés ont un débit d'évacuation de 0,4 à 0,5 l/s. Les évacuations possèdent une garde hydraulique de 25 mm, les voies d'évacuation sont conçues pour que l'eau emporte toutes les saletés en s'écoulant, y compris les cheveux. Pour en savoir plus : Viega.
Le 100 % renouvelables est possible !
© Mai 2012 Cup Press

Le 100 % renouvelables est possible !L'humanité a une production énergétique primaire de 492 EJ/an (chiffre 2008). Un EJ (exajoule) correspond à un milliard de milliards de joules soit 277,8 TWh).

L'hydroélectricité est estimée à 147 EJ/an.

La biomasse est estimée à 1 260 EJ/an.

Le potentiel éolien mondial est estimé à 6 000 EJ/an.

Le potentiel théorique des océans est estimé à 7 400 EJ/an.

Le soleil envoie à la surface terrestre 3,9 millions d'EJ/an, soit 8 000 fois ce que nous consommons.

Enfin, la chaleur de la Terre, la géothermie, correspond à 12 600 milliards d'EJ, dont 5 400 milliards au niveau de la croûte terrestre, soit 10 975 milliard de fois ce que nous consommons.

Une fraction infime de l'énergie disponible autour de nous suffit à l'activité de l'humanité entière. Les technologies actuelles permettent déjà de la capter, il suffit de le vouloir, c'est donc purement une question politique.

Selon le WWF, cet objectif est atteignable en 2050, en hiérarchisant les énergies renouvelables et en ayant recours aux réseaux intelligents (smarts grids). Le recours à la bioénergie (combustion de bois ou déchets végétaux par exemple) sera utilisée en dernier recours.

Le professeur Mark JACOBSON de l'université de Stanford, en Californie, à l'origine du scénario WWS (Wind Water Sun) va encore plus loin. Selon lui, le 100 % renouvelables est possible dès 2030, sans recours à la biomasse. Outre le problème des émissions de CO2, toute combustion entraîne une pollution, fléau dont nous devons nous débarrasser pour nos villes selon le professeur.
Le recours au stockage n'est pas non plus nécessaire, si l'on combine quatre énergies : hydraulique, soleil, vent et géothermie. Ce mix permet de fournir l'énergie nécessaire à toute heure de la journée, tout au long de l'année. Ce scénario est particulièrement adapté à l'Europe qui dispose à la fois de ressources hydrauliques (Alpes, Scandinavie), de vent et de soleil.
Dans le scénario WWS, le stockage nécessaire d'électricité ne dépasse pas 0,2 %. Il pourrait s'effectuer sous forme d'hydrogène ou en utilisant les batteries du parc automobile électrique.

(Sources : Systèmes solaires n°204-2011 et http://www.stanford.edu/group/efmh/jacobson)
Pour en savoir plus : ObservEr.

Deb.Prec. 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suiv.Fin


© 1997-2017 Cup Press - Tous droits réservés - Reproduction interdite - Infos légales
Electroménager - Annuaire maison - Publicité maison - Jardin & jardinage